Origine et histoire de Sitala Lillin’ba

Deux vocations et une rencontre

En 2002, au cours d’un projet porté par l’Association Cirqu’oui, un animateur français fait la connaissance de l’association Sitala. Il s’appelle Benoit Laurent. Musicien, il se lie d’amitié avec le fondateur de Sitala.  Tous les deux sont convaincus de la nécessité d’échanges entre les peuples.   Ils sont persuadés du besoin de rapprocher des cultures différentes afin qu’elles s’enrichissent mutuellement.

Mamadou Coulibay et Benoit Laurent, fondateurs de l'association Sitala, lors du projet "Folye Sitala" en 2004

 

Les premiers projets

Avec le soutien de l’association Cirqu’oui, ils décident de venir sensibiliser des enfants français à la culture africaine. Sous le nom de « France-Afrique, réveillez-vous», le projet propose de rendre les enfants acteurs de leur activité et les amènent à créer leur propre spectacle autour de la culture Burkinabée. Cette action se déroule entre novembre 2003 et janvier 2004: au centre de loisir « planète récré » de Theix, au lycée Léonard de Vinci de Périgueux et à l’école primaire « le village » en Ardèche. Au printemps 2004, les deux musiciens réalisent un deuxième projet appelé « Folyé Sitala ». Pendant deux mois, ils travaillent avec les 476 élèves de l’école Sainte Cécile de Theix sur le thème des danses ethniques du Burkina. A partir des liens humains tissés au cours du projet, une première antenne de Sitala voit le jour dans le Morbihan: l’association Sitala Breizh.

De retour au Burkina, le fondateur de Sitala continue son travail auprès des enfants de Bobo.  Mais les projets réalisés en France ouvrent de nouvelles perspectives. Un entrainement réciproque est maintenant possible. Les projets des deux côtés de la Méditerranée, à Bobo et en Bretagne se multiplient. A Bobo, un centre d’animation culturelle prend forme. Dans le Morbihan, la venue annuelle d’un groupe de jeunes artistes de Bobo pour mener à bien une série de projets dans des écoles, des collèges et des centre de loisirs fait émerger un réseau de partenaires de plus en plus important. En 2006, pour pérenniser les actions, il devient essentiel de débuter une démarche de professionnalisation.

.

Logo de Sitala Lilin'ba (les grandes racines de Sitala)

Naissance de Sitala Lillin’ba

L’association Sitala Breizh ne souhaite pas prendre en charge cette responsabilité.  Avec la vocation de professionnaliser ses membres, une nouvelle association voit le jour en août 2006: Sitala Lillin’ba (les grandes racines de Sitala).

Au cours de sa première année d’existence, Sitala Lillin’ba porte des projets importants et crée un premier poste de concepteur et coordinateur de projet. Depuis, les deux associations, Sitala et Sitala Lillin’ba ont continué à grandir ensemble.  Ce sont deux associations jumelles. A l’image de l’échange interculturel, chacune a besoin de l’autre pour avancer.

A Bobo, le Centre d’Action Culturel de Sitala forme des jeunes animateurs burkinabè. Elle offre aux enfants de Bobo un lieu d’animation et de création culturelle. L’association accueille également des étrangers venus de nombreux pays et leur fait découvrir les danses, les chants et la musique burkinabè.

En Bretagne, Sitala Lillin’ba accueille aujourd’hui des animateurs burkinabè au sein de structures scolaires et périscolaires principalement morbihannaises. Elle leur permet d’acquérir leurs compétences d’encadrement au contact des enfants français. En contrepartie, ils sensibilisent des centaines de familles françaises à la culture africaine.